PARTITION EN NOIR ET BLANC – OLIVIA JONES et FLORENCE JOUNIAUX


DITES-MOI EN QUELQUES MOTS QUI ÊTES-VOUS ?

Florence : Née en Savoie, j’ai 3 grands enfants et enseigne les lettres classiques en Haute-Savoie. Passionnée de lecture dès mon plus jeune âge, j’aime beaucoup les langues vivantes… L’enseignement est une vraie vocation : j’aime partager mes passions. La musique et la danse en font partie. Voilà 14 ans, l’écriture est venue un soir à moi. Une aventure extraordinaire avait commencé avec une première trilogie de Fantasy et je n’ai plus jamais cessé d’écrire : 25 romans de genres variés sont publiés sur Amazon (dont deux historiques aux Éditions M+) et 3 à quatre mains, ainsi que deux autres, collaboratifs, et un recueil de poésie : « Variations amoureuses ou de la Magie des mots ». J’ai aussi participé à plusieurs recueils de nouvelles.

Olivia : Olivia Jones, auteure de romans, surtout des thrillers.


POUVEZ-VOUS RÉSUMER VOTRE LIVRE EN QUELQUES LIGNES ?

Florence : Il s’agit d’une romance historique qui se passe durant les années folles, entre la Virginie, New-York et le Maryland. En 1928, aux États-Unis, les jeunes filles commencent à danser au rythme du jazz et rêvent d’émancipation. Kate et Lisbeth McLann font la connaissance du pianiste Tyler Johnson lors d’un bal donné à New-York en l’honneur d’une leurs amies, Adélaïde, riche héritière de la Comtesse Shepper. Kate est alors séduite par le talent de Tyler et cherche à le revoir. Mais celui-ci, victime comme tous ses frères noirs de la ségrégation raciale et des violences à l’encontre de sa communauté, hésite… Outre des histoires d’amour, notamment celle entre Kate et Tyler, l’intrigue met en scène la ségrégation et le désir d’émancipation des femmes de cette époque. Un roman féministe, donc !

Olivia : Ce livre a été écrit à 4 mains avec Florence Jouniaux. C’est une romance historique qui se passe en 1928 aux Etats-Unis, de New-York à la Virginie en passant par le Maryland. Elle raconte l’histoire d’amour entre une jeune fille de la bourgeoisie et un pianiste noir.


À QUEL MOMENT AVEZ-VOUS COMMENCE À TRAVAILLER DESSUS ?

Florence : C’était au mois de juin 2022.

Olivia : Il y a seulement 4 mois, Florence et moi avons mis un peu moins de 3 mois à l’écrire.


QU’EST-CE QUI VOUS A DONNE ENVIE DE L’ÉCRIRE ?

Florence : C’est en discutant avec Olivia Jones de nos projets de roman. Nous aimons les mêmes genres de livres (sauf pour la Fantasy, la concernant.) et apprécions chacune les romans de l’autre.  Le fait que j’ai déjà fait l’expérience de l’écriture à 4 mains m’a incitée à le lui proposer et elle a été partante.

Olivia : Nous n’avions jamais écrit de romance, cela nous a tenté.


COMBIEN DE TEMPS AVEZ-VOUS MIS POUR L’ÉCRIRE ?

Florence : Nous avons mis deux mois seulement, tellement nous étions inspirées !

Olivia : Comme je disais avant, moins de 3 mois.


EST-CE QUE L’ÉCRITURE A ÉTÉ COMPLIQUÉE ? AVEZ-VOUS EU DES MOMENTS DE DOUTE ? ENVIE DE TOUT ARRÊTER ?

Florence : Non, pas du tout. J’avais très envie de savoir où nous mèneraient nos personnages.

Olivia : Non, en fait , c’était très agréable, nous avons alterné les chapitres, cela allait très vite et nous n’avons pas eu de doutes, au contraire, on s’est bien amusées.


AVIEZ-VOUS UN RITUEL D’ÉCRITURE PARTICULIER POUR CE LIVRE ? OÙ AVEZ-VOUS TOUJOURS LE MÊME ? QUEL EST-IL ?

Florence : Non, pas spécialement. Mais à chaque fois que je recevais un chapitre, je le lisais immédiatement et me mettais à écrie le suivant, sur mon canapé ou sur la terrasse.

Olivia : Pour moi, plutôt le matin et en journée.


POURQUOI AVOIR CHOISI CE GENRE LITTÉRAIRE ? ET POURQUOI AVOIR CHOISI CE SUJET ?

Florence : Nous avions envie d’une histoire légère, d’une romance, mais située à une époque historique intéressante et d’une histoire se déroulant en Angleterre ou aux États-Unis. Les années folles nous ont semblé idéales.

Olivia : Pour changer un peu de mes habituels romans, plus sombres.


COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI VOS PERSONNAGES ? LEUR CARACTÈRE ? LEUR PRÉNOM ? EST-CE QUE DES PERSONNES RÉELLES VOUS LES ONT INSPIRÉ ?

Florence : Nous avons créé chacune nos personnages, en nous mettant d’accord sur les deux protagonistes principaux, Kate et Tyler. Ensuite, nous avons ajouté les autres dans un fichier que nous nous envoyions régulièrement.

Olivia : Nous avions chacune nos personnages, c’était drôle et parfois, j’empruntais ceux de Florence et elle empruntait les miens, quand l’action et l’intrigue le demandaient. Les miens n’étaient pas du tout inspirés de personnes réelles.


QUEL EST LE PERSONNAGE QUI VOUS RESSEMBLE LE PLUS ET POURQUOI ? ET CELUI DANS LEQUEL VOUS AVEZ MIS LE PLUS DE VOUS-MÊME ?

Florence : Le personnage qui me ressemble le plus… Question difficile … Kate pour son caractère frondeur, Jane pour son amour de l’écriture, Mary pour son côté maternel et passionné à la fois. En fait, j’ai mis de moi dans plusieurs personnages féminins : Kate, Adélaïde et Jane.

Olivia : J’ai adoré créer le personnage de la comtesse Shepper, mais elle ne me ressemble pas.


AVEZ-VOUS UN PERSONNAGE FAVORI ? LEQUEL ET POURQUOI ?

Florence : Mon personnage favori est Mary, parce que c’est une femme complexe : épouse, mère, amante, elle aime la vie.

Olivia : Oui, la Comtesse Shepper et Jonathan Gavin, le directeur du Ruby Palace, j’adore leurs personnalités.


COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI LE OU LES LIEUX où se déroule l’intrigue ? PAR QUOI OU QUI AVEZ-VOUS ÉTÉ INSPIRÉ POUR FAIRE CE CHOIX ?

Florence : Nous avons choisi les États Unis pour mettre en scène une période qui nous plaisait, avec la naissance du jazz : nous aimons la musique toutes les deux.

Olivia : En concertation avec Florence.


Si ce livre devait faire passer UN message, quel serait-il ?

Florence : Je dirais qu’il y en a deux : la lutte contre les discriminations et l’émancipation de la femme.

Olivia : Tolérance pour la différence.


AVEZ-VOUS DÉJÀ COMMENCE À TRAVAILLER SUR LE PROCHAIN ?

Florence : Concernant un éventuel tome 2, nous l’avons envisagé, si les lecteurs sont au rendez-vous, car nous aimons beaucoup nos personnages ! Pour ma part, j’en commence un autre, historique, en 1942, en France.

Olivia : Oui, sur plusieurs à la fois.


Y-A-T-IL DES AUTEURS QUI VOUS INSPIRENT POUR ÉCRIRE VOS HISTOIRES ?

Florence : Disons que les auteurs classiques (Racine, Barjavel, Zola etc) m’ont « nourrie ». Sinon, pour la Fantasy, j’aime beaucoup Tolkien et Robbin Hobb, et pour la SF, Dan Simmons, pour les thrillers, Thilliez et Minier. Quelques autoédités ont ma préférence aussi, comme Cédric Véto, Olivia Jones, Laure Enza, notamment.

Olivia : Personnellement, Stephen King m’inspire bien que mes romans ne ressemblent à aucun de ses livres, les romancières anglaises du 19e, et Agatha Christie.


UN DERNIER COMMENTAIRE ?

Florence : Un grand merci pour nous donner l’opportunité, à Olivia et moi, de présenter cette romance !

Olivia : Une très belle expérience.



OU TROUVER CE LIVRE ?

Toutes les plateformes.

Formats disponibles : Numérique et broché.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s