SKYBURN – H.C. STEENWOOD


DITES-MOI EN QUELQUES MOT QUI ÊTES-VOUS ?

Bonjour, je suis H.C. STEENWOOD (ça, c’est mon nom de plume), j’ai 36 ans et je suis la maman de trois princesses petites diablesses.


POUVEZ-VOUS RÉSUMER VOTRE LIVRE EN QUELQUES LIGNES ?

Hanoï est une jeune fille qui vit au centre équestre de ses parents. Sa famille n’a pas beaucoup de revenus et il n’est pas toujours facile de boucler les fins de mois.

Un matin, alors qu’elle se prépare pour se rendre à un entretien, des paparazzis envahissent l’enceinte de la ferme. Sans qu’elle le sache, sa petite sœur l’a inscrite à une émission de télé-réalité « Qui veut épouser un millionnaire ? ».

Alors qu’elle déteste se montrer en public, Hanoï doit cohabiter avec une bande de filles superficielles dans la villa de Xavier, un jeune comte vivant à Skyburn (un pays qui se situent entre la France, la Suisse et l’Allemagne, si si, je vous assure, il existe réellement ce pays).

Sur place, elle se lie d’amitié avec Harry, l’écuyer du comte qui ne la laisse pas indifférente. Mais Xavier et Harry cachent leur vraie nature, ces deux apollons aux corps de rêve ne sont pas entièrement humains.
Hanoï finira-t-elle par le découvrir ?


À QUEL MOMENT AVEZ-VOUS COMMENCÉ À TRAVAILLER DESSUS ?

J’ai commencé à travailler sur ce roman en novembre 2021.


QU’EST-CE QUI VOUS A DONNÉ ENVIE DE L’ÉCRIRE ?

Alors, aussi farfelus que cela puisse vous paraître, je me suis inspirée de la famille royale d’Angleterre.

Notre Ecuyer Harry, n’est autre que le prince Harry.

La reine Héloïse est en fait la reine Elysabeth.

Et nous retrouvons également William et Kate dans les rôles d’Anders et Judith. Je m’en suis inspirée mais sans plus, je ne suis pas du tout les peoples et je ne connais rien de leurs vies ni de leurs coutumes. Un jour, lors d’une insomnie, je me suis juste dit « et si la famille royale d’Angleterre était en fait une meute de loups ou de vampires ? » et c’est de là que Skyburn est parti.


COMBIEN DE TEMPS AVEZ-VOUS MIS POUR L’ÉCRIRE ?

L’écriture en elle-même a pris deux semaines. C’est le livre que j’ai écrit le plus rapidement. Le plus long derrière, ce sont toutes les relectures à faire afin de vérifier que tout concorde bien.


EST-CE QUE L’ÉCRITURE A ÉTÉ COMPLIQUÉE ? AVEZ-VOUS EU DES MOMENTS DE DOUTES ? ENVIE DE TOUT ARRÊTER ?

Non, pas du tout, cette histoire s’est écrit très facilement. Je me suis laissée guider par l’inspiration du moment et mes doigts n’allaient pas assez vite pour écrire, mon cerveau tournait un peu trop rapidement, c’est frustrant.


AVIEZ-VOUS UN RITUEL D’ÉCRITURE PARTICULIER POUR CE LIVRE ? OÙ AVEZ-VOUS TOUJOURS LE MÊME ? QUEL EST-IL ?

Je n’ai pas de rituel particulier, peu importe le livre que j’écris. Je m’installe, avec mon ordinateur portable tantôt sur mon bureau, tantôt sur la table de la salle à manger et parfois même directement dans le canapé sous un bon plaid (c’est pour l’hiver ça).

Seule chose qui ne change pas : il y a toujours une tasse de café pour m’accompagner.


POURQUOI AVOIR CHOISI CE GENRE LITTÉRAIRE ? ET POURQUOI AVOIR CHOISI CE SUJET ?

Le monde fantastique m’attire depuis des années !

Je suis fan des MMORPG et de la trilogie Le Seigneur des anneaux.

J’aime laisser mon imagination voyager dans cet univers, c’est là que je me sens bien.

Pour Skyburn, pourquoi la romance : car c’est beau de rêver au prince charmant.

Pourquoi les loups : j’aime beaucoup les livres ou même les films et séries qui traitent de ce sujet. Teen Wolf, Buffy et Charmed par exemple, font partie des séries que j’ai beaucoup aimé regarder.

(Oui, bon Charmed ce sont des sorcières, mais c’est pareil).


COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI VOS PERSONNAGES ? LEUR CARACTÈRE ? LEUR PRÉNOM ? EST-CE QUE DES PERSONNES RÉELLES VOUS LES ONT INSPIRÉ ?

Hanoï : j’aime les héroïnes qui ont du caractère et Hanoï en fait partie. Et pourtant, au fond d’elle, elle a une sorte de fragilité qu’elle ne semble pas vouloir montrer. Pour ce qui est de son prénom, je voulais qu’il sonne un peu asiatique mais pas trop, afin de correspondre à ses origines (pères français et mère japonaise). Je ne sais pas du tout où j’ai pu entendre ce prénom mais, quelque temps après avoir fini l’écriture de Skyburn, j’ai appris que c’était en fait la capital du Vietnam.

Harry : un beau gosse qui a souffert d’une relation et qui refuse d’aimer à nouveau. Oui, je sais, c’est d’un cliché… mais j’avais envie de voir Harry souffrir un peu. Concernant le prénom, comme dit plus haut, il nous vient du prince d’Angleterre. Bien que notre Harry n’a physiquement rien à voir avec le vrai prince.

Hanoï et Harry : Dans le fond, ces deux là sont pareil. Tout deux ont ensevelis leurs cœurs sous une carapace qu’ils protègent.

Oui, certains prénoms viennent de mon entourage.

Linoa, la petite sœur d’Hanoï : c’est le prénom d’une de mes filles et j’ai donné le caractère de ma fille au personnage également.

Cassandra : c’est le prénom d’une de mes nièce, je ne lui ai pas dit qu’elle faisait partie de l’histoire.

Dans chacun de mes romans, il y a des prénoms qui viennent de mon entourage afin de leur faire des clin d’œil quand ils liront le livre.


QUEL EST LE PERSONNAGE QUI VOUS RESSEMBLE LE PLUS ET POURQUOI ? ET CELUI DANS LEQUEL VOUS AVEZ MIS LE PLUS DE VOUS-MÊME ?

Dans ce livre, je ne sais pas trop. Je n’ai pas l’impression qu’un de mes personnages me ressemble. Ou alors, peut-être la maman d’Hanoï, mais on ne la croise presque pas alors, je ne sais pas trop.


AVEZ-VOUS UN PERSONNAGE FAVORI ? LEQUEL ET POURQUOI ?

Je dirais Harry et Jessyca.

J’aime beaucoup la sensibilité d’Harry mais je trouve qu’il n’a parfois pas assez de caractère et c’est bien dommage.

Bien que Jessyca ne soit pas très présente, elle a tout de même une image « nana badass prête à tous vous tuer » que j’adore.


COMMENT AVEZ-VOUS CHOISI LE OÙ LES LIEUX OU SE DÉROULE L’INTRIGUE ? PAR QUOI OU QUI AVEZ-VOUS ÉTÉ INSPIRÉ POUR FAIRE CE CHOIX ?

Je voulais que ce soit proche de la France mais pas en France. Donc j’ai opté pour Skyburn qui se situe juste à la frontière (allez donc voir si vous ne me croyez pas).

En cours de route, nos amis feront une petite escale au Canada. J’ai choisi ce pays pour son cadre verdoyant, j’adorerais y aller mais les avions me terrorisent (Oh ! Comme Hanoï en fait !).


Si ce livre devait faire passer UN message, quel serait-il ?

On n’a qu’une seule vie et il faut en profiter au maximum et être auprès de ceux que nous aimons car personne ne sait de quoi demain sera fait.

Comme disait Maître Oogway :

Hier est derrière,

demain est mystère,

et aujourd’hui est un cadeau,

c’est pour cela qu’on l’appelle le présent.


AVEZ-VOUS DÉJÀ COMMENCE À TRAVAILLER SUR LE PROCHAIN ?

Oui, l’écriture du prochain livre est terminée.

La première relecture est faite, la couverture également et il est déjà passé entre les mains de mes adorables bêtas.

Il ne reste plus que l’étape de la correction.


– Y-A-T-IL DES AUTEURS QUI VOUS INSPIRENT POUR ÉCRIRE VOS HISTOIRES ?

Pour « Lizbeth » oui, il a un petit côté Twilight mais avec une histoire différente.

Nous serons dans la peau d’Elysabeth De Valory, une jeune fille qui aime un peu trop le goût du sang.

En ce qui concerne les autres romans non, il n’y a aucune inspiration venant d’autres livres ou d’autres auteurs.


UN DERNIER COMMENTAIRE ?

Merci beaucoup à vous pour cet interview, cela me touche beaucoup.

Merci également à toutes ces personnes qui me suivent, vous êtes géniaux.



OU TROUVER CE LIVRE ?

Plateforme : Amazon

Formats disponibles : Numérique et broché.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s