MATRICULE 2022

lou valerie vernet

Nombre de pages : 248Date de parution : 18 août 2022Catégorie : Thriller

Note : 5 sur 5.

RÉSUMÉ

D’un côté, il y a Ivy, 25 ans, pleine de rage et d’amour, animé d’un puissant sentiment d’injustice, en guerre pour régler ses comptes à ce qu’elle nomme elle-même « ses sept charognards et demi ». De l’autre, l’envers du décor. Ce qu’il dévoile de sordide et d’horreur. Chaque jour, à chaque carrefour, sous nos yeux. Le passé qui crée les failles. Le présent qui les perpétue. Sans états d’âme. Parce qu’ainsi va la vie. Et puis au centre, une immersion plein cœur dans les plus grands fléaux de notre humanité pour lesquels l’héroïne de « Matricule 2022 » va tout risquer. Tout sacrifier. Tout expier.


Avis général

J’ai eu la chance de rencontrer l’auteure sur un salon, et comme je ne l’avais jamais lu, je l’ai laissé me guider sur un livre à lire, elle m’a naturellement conseillé le dernier. Pour la petite anecdote, j’ai promis de le lire avant la fin de l’année, pari tenu ! Et je dois dire que je n’ai pas été déçue. Dès les premières pages, on rentre dans le vif du sujet, aucun temps mort, aucun répit, c’est percutant, accrocheur, on comprend très vite que l’histoire va être difficile. On rencontre Ivy dans les pires conditions qui soient, et malgré ses actes, elle ne m’a jamais dégoûtée, au contraire, je crois que ça l’a même rendu encore plus attachante. On va la suivre dans son présent, mais elle va aussi nous raconter son passé, celui qui vous serre le cœur parce que la vie ne l’a pas épargnée, et on découvre pourquoi elle en est là aujourd’hui, pourquoi elle court après ses charognards. Au-delà des horreurs racontées, il y a aussi des émotions qui passent, et alors la fin !! Je crois bien qu’une petite larme est venue mourir au coin de mon œil. Merci Lou Valérie pour m’avoir fait découvrir ton univers avec ce livre, je vais très vite me plonger dans tes autres romans, c’est certain.


Les perSOnnages

Comme je le disais, j’ai adoré le personnage d’Ivy malgré ses actes ignobles. Elle est très touchante, elle nous livre son histoire et on ne peut donc que la soutenir. Un passé terrible la rend tellement attachante. On va parler d’elle dans une bonne partie au début du livre, puis une fois sa mission accomplie, elle va nous faire découvrir plus en détail ses compagnons de vie, et d’autres personnages vont également venir se greffer. Ils ont tous gagné ma sympathie, chacun à leur manière et pour des raisons différentes. Ces personnages tous très touchants vont nous apporter un lot d’émotions.


La forme

C’est le premier livre que je lis de l’auteure et j’ai clairement adoré son style. La construction du roman en paragraphes courts qui déterminent les évènements permet de maintenir un rythme soutenu tout au long de la lecture. Aucun moyen de s’ennuyer, on a vite envie de tourner les pages, savoir ce qu’il va se passer ensuite. C’est un roman que j’ai lu rapidement, tellement emportée dans l’histoire d’Ivy. Les mots sont justes, percutants, et le style simple permet une lecture fluide et agréable. Je sais que Lou Valérie n’écrit pas que des Thrillers, mais une chose est sûre, elle est très forte dans ce style. Elle sait autant nous livrer des horreurs que des émotions, vraiment, j’avais le cœur serré tout au long du roman, certains passages difficiles à lire. C’est une belle découverte que ce roman et je compte bien découvrir les autres livres de l’auteure.


LE FOND

Il y a dans ce roman plusieurs sujets abordés, et pas des plus simples. On parle surtout de violences, que ce soit contre les femmes ou contre les enfants, et ça forcément, c’est dure à lire. Mais il y aussi le changement de sexe, je n’en dirais pas plus, je vous laisse découvrir. Il faut arriver à trouver un juste-milieu pour avoir une histoire crédible et Lou Valérie a parfaitement su le faire. Mais il y a aussi des choses plus jolies, comme l’entraide, l’amitié, le non-jugement, bref des choses qui nous manquent bien en ce moment dans un monde qui devient de plus en plus égoïste. Et bien ici, ce n’est pas le cas, c’est la petite lumière au milieu du chaos. Il faut quand même avoir la tête solide pour lire les monstruosités que nous décrit l’auteure, et surtout la fin qu’elle nous a concocté.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s